Mésostics-Les Musiciens

By jeangeoffroy • • 4 avr 2015

 

Ensemble Mésostics direction et piano Anne de Fornel

Doris Nicoletti

Born in Graz (Austria) in 1983,  Doris Nicoletti studied at the J.M. Hauer-Conservatory Wiener Neustadt while pursuing a Sociology degree at the University of Vienna. In 2005 she continued her flute studies at the University of Music and Performing Arts in Vienna with Barbara Gisler-Haase. After spending one semester abroad at the CNSMD de Lyon in the class of Philippe Bernold in 2008/09, she completed her Master’s degree in Vienna.

Over  the years, she developed a particular interest in historical performances and instruments, as well as a passion for contemporary music. She attended several academies such as Lucerne Festival Academy, Centre Acanthes, Ensemble Modern Academy, Darmstädter Ferienkurse, Impuls- International Ensemble Academy, Jeunesse Modern and has taking part in many masterclasses with outstanding flutists.

Besides being a founding member of the Ensemble Mesostics, she is also part of the Ensemble Platypus (Vienna) and has performed with different chamber music groups. As a substitute in the Klangforum Wien, she has participated in concerts at Lincoln Center (New York), Berliner Philharmonie, Konzerthaus Berlin, Konzerthaus Wien and in renowned festivals such as Salzburg Festival, Easter Festival Hamburg and Wien Modern.

Née à Graz (Autriche) en 1983, Doris Nicoletti poursuit sa formation musicale au J.M. Hauer Conservatorium à Wr. Neustadt. Parallèlement, elle suit des études de sociologie à l’Université de Vienne, où elle obtiendra son diplôme trois ans plus tard. Elle est admise en 2005 l’Universität für Musik und darstellende Kunst de Vienne dans la classe de Barbara Gisler-Haase, puis entreprend en 2009 dans le cadre du programme Erasmus un échange au CNSMD de Lyon dans la classe de Philippe Bernold. 
Passionnée par la musique de chambre et la musique ancienne, elle s’intéresse aussi tout particulièrement à la musique contemporaine. Elle collabore ainsi avec les compositeurs d’aujourd’hui et participe à de nombreuses créations. Elle sera alors amenée à participer à diverses académies (Centre Acanthes, Internationale Ensemble Modern Akademie à Schwaz Darmstädter Ferienkurse, Impuls Internationale Ensemble Akademie, Jeunesse Moderne) et travaillera auprès de flûtistes renommés. 
Doris Nicoletti se produit avec l’Ensemble Klangforum Wien dans divers festivals tels que le Salzburger Festspiele, Ruhrtriennale, Oster Festival Hamburg, et dans des salles prestigieuses comme la Konzerthaus Wien, Lincoln Center New York ou le Konzerthaus Berlin.

Julien Weber

Né en 1984, Julien Weber part étudier en Belgique auprès d’Eric SPELLER à la suite de sa médaille d’or au CNR de Lyon et rentre, en 2006 au CNSMD de Lyon dans la classe de Jean-Louis CAPEZZALI et Jérôme GUICHARD. Il est lauréat de plusieurs prix internationaux notamment le 3ème prix du concours international de Bayreuth. En 2007, il fonde l’ensemble Carpe Noctem et travail avec l’ensemble Carpe Diem sur divers projets (Roméo et Juliette de Berlioz, le sacre du printemps sans chef, Werther de Massenet…)

Il est actuellement hautbois solo du Sinfonia Finlandia sous la direction de Patrick GALLOIS.

Géraldine Bouchet

Géraldine Bouchet studied at the Regional Conservatory of Nantes and Paris with Richard Vieille, before being accepted to the National Superior Conservatory of Lyon with Jacques Di Donato, then Nicolas Baldeyrou. She graduated in 2009 with highest honors

She has performed with various orchestras and chamber music ensembles, in particular the Ensemble Alter Duft.

Passionate about contemporary music, she has participated in festivals such as the Darmstadt Festival, Impuls in Graz, Festival Musica in Strasbourg as well as the Lucerne Festival Academy Orchestra conducted by Pierre Boulez. She has also collaborated with composers such as Betsy Jolas, Helmut Lachenmann, Georges Aperghis, Peter Eetvös among others.

Géraldine Bouchet effectue ses études musicales au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nantes et se perfectionne auprès de Richard Vieille au CRR de Paris, avant de rentrer au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Jacques Di Donato, puis de Nicolas Baldeyrou. Elle obtient en 2009 son DNSPM Mention Très Bien à l’unanimité (DNSPM). 
Elle se produit avec différents orchestres et ensembles de musique de chambre, notamment avec l’Ensemble Alter Duft. Particulièrement intéressée par la musique contemporaine, elle participe à de nombreux événements tels que l’Académie Opus XXI à Villeneuve les Avignons, Impuls à Graz, le Festival Musica à Strasbourg et collabore régulièrement avec de jeunes compositeurs pour la création de diverses pièces. 
En 2008, elle est sélectionnée pour jouer au sein du Lucerne Festival Academy Orchestra sous la direction de Pierre Boulez et de Jean Deroyer.

Jonathan Di Credico

Adrien Ramon

C’est au Conservatoire à Rayonnement Régional de Reims qu’Adrien Ramon effectue son cursus dans la classe de Michel Barré, récompensé par le Diplôme d’Etudes Musicales en 2006. Il obtient en … son DNSPM au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Thierry Caens et de Christian Léger. Par ailleurs, il est admis en 2008 dans la classe de cornet à bouquin du CNSMD de Lyon. 
Passionné par la direction d’orchestre, il crée le Brass Band du CNSMD de Lyon afin de faire découvrir la tradition anglo-saxonne des instruments de cuivres. Adrien Ramon travaille avec différentes productions et divers orchestres dont l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre National d’Ile de France et l’Orchestre Français des Jeunes en 2007 et 2008. Lauréat de la Bourse AIDA de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, il a ainsi la chance de bénéficier des conseils des solistes du Capitole et de jouer sous la direction de chefs prestigieux.

 

Guillaume Tétu

Born in 1988 in “Bourgogne”, Guilllaume Tétu discovered very young his passion for music, and studied horn (with teacher Martial Prost) but also harpsichord, analysis, chamber music… at the Chalon-sur-Saône “CNR”. Passing his “First prize of Conservatory” with success aged of 16, he is also awarded with a First Prize “Raynaud-Zurfluh” from the “Royaume de la musique”. In 2006 he enters the “CNSMD” of Lyon and received teaching of David Guerrier and Michel Molinaro. Since then his young career quickly grows up. After playing with orchestras such as the “Orchestre Français des Jeunes” (OFJ), the “Orchestre national de France” or the “Sinfonia Varsovia”, Guillaume is appointed Fisrt Solo Horn at the “Orchestre National de Lyon”.

At the same time he develops an intense chamber music activity : member of the K wind quintet, he also is a regular partner of ensembles “Carpe Diem”, “Mesostics” (modern music) or the brass ensemble “7th Art Orchestra”.

Né en 1988 au cœur de la Bourgogne, Guillaume Tétu découvre très tôt sa passion pour la musique, et c’est au conservatoire de Chalon-sur-Saône qu’il débute l’étude du cor auprès de Martial Prost, mais aussi le clavecin, l’analyse, la musique de chambre. Récompensé par un premier prix à 16 ans, il se voit décerner le prix Raynaud-Zurfluh du Royaume de la musique. Admis en 2006 au Conservatoire Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, il profite de l’enseignement de David Guerrier et de Michel Molinaro. Dès lors, sa jeune carrière musicale s’épanouit rapidement. Après avoir joué avec des formations telles que l’Orchestre Français des Jeunes, l’Orchestre National de France ou encore le Sinfonia Varsovia, Guillaume Tétu est admis en 2009 comme 1er cor solo au sein de l’Orchestre National de Lyon.

Parallèlement, il déploie une intense activité de chambriste : membre fondateur du Quintette K, il est également un partenaire régulier de formations aussi variées que les ensembles Carpe Diem, Mesostics ou l’ensemble de cuivres 7th Art Orchestra.

 

Hugues Viallon

Originaire de Montbrison dans la Loire, Hugues découvre la musique par l’étude du piano à l’âge de neuf ans. Chanteur à la Maîtrise de la Loire, pianiste au Conservatoire de Saint-Etienne, accompagnateur au Conservatoire de Lyon, il va obtenir plusieurs récompenses dans divers domaines : prix et perfectionnement de piano, prix de musique de chambre, prix d’écriture, de formation musicale et d’analyse, et termine ce parcours par un prix d’accompagnement mention très bien à l’unanimité.

C’est dans cette orientation éclectique qu’Hugues va débuter son apprentissage du cor en 1999. En 2004, Il rentre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Michel GARCIN-MARROU et Michel MOLINARO, succédé en 2006 par David GUERRIER. Il va ainsi participer à diverses académies d’orchestres : académie du festival de Lucerne (sous la direction de Pierre Boulez), Orchestre Français des Jeunes,…Il termine ses études musicales en 2008 par un prix de cor mention très bien à l’unanimité.

Hugues a l’occasion de travailler avec de grandes formations symphoniques françaises telles que l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de Lyon, l’Opéra de Lyon, l’Orchestre de Montpellier,….         Il est depuis 2008, 2ème cor à l’Orchestre Philharmonique de Radio France.

Chambriste, il a eu l’occasion de travailler avec de grands solistes français ( David Guerrier, Nicolas Baldeyrou, Romain Leleu,…) et ainsi découvrir de prestigieuses salles de concerts ( Concertgebauw d’Amsterdam,…) Depuis 2008 également, il fait parti du « Feeling Brass Quintette », avec lequel il participe à la sortie de « Fantasy », album cd marquant les 10 ans de l’ensemble. L’intérêt qu’il porte aux instruments anciens lui a aussi permis de participer à des concerts avec la Chambre Philharmonique ( dirigée par Emmanuel Krivine), l’orchestre les « Siècles », l’ensemble « Turbulence », l’ensemble « Philidor »,….

Il se produit également en soliste : « concertstück » de Schumann, double concerto de Haydn, 3ème concerto de Mozart…Depuis 2010, il fait également parti de l’ensemble « Mésostics », abordant ainsi le répertoire de musique contemporaine.

En 2011, il est professeur de cor au conservatoire du 9ème arrondissement de Paris.

Fabrice Millisher

Fabrice Millischer stood out as one of the most complete and  talented trombonists of the young generation by winning the First prize of the prestigious International Competition of ARD Munich, distinction awarded for the first time since his creation in this discipline.

Born in 1985 into a family of musicians, Fabrice Millischer began his musical studies in Toulouse (France). From the earliest age he performed as a pianist; as a cellist and trombonist he was awarded first prize in both disciplines at the pre-college levels. His trombone studies at the CNSMD (conservatory) of Lyon were with Michel Becquet, Alain Manfrin and Daniel Lassalle. Concerned to equally continue his musical studies on the cello , he studied in parallel with Philippe Muller, Roland Pidoux and Xavier Philips in Paris.

Searching for a way to show the evolution of the trombone from the baroque to the present he formed in 2006, along with Aurélien Honoré, Jean-Philippe Navrez and Fabien Dornic, the trombone quartet “Quartbone”.

Awarded at the Budapest International Trombone Competition in 2005 and in 2006 at the Toulouse Competition for Baroque Trombone, he won in 2007 the first prize of the prestigious International ARD Music Trombone Competition in Munich. It is the first time since its founding in 1950 that a first prize in the discipline Trombone has been awarded.

Fabrice Millischer regularly worked with prestigious ensembles such as « The concert of Nations » with Jordi Savall, « Les Sacqueboutiers » with Daniel Lassalle and Jean-Pierre Canihac, the « German Brass »… He has already established himself as a soloist performing with numerous orchestras such as the Viennese Chamber orchestra, the Radio Symphony Orchestra Stuttgart, the Orchestra « Hermitage » St.-Petersburg and the Ukrainien National Orchestra. As well he went on tour with solo concerts throughout the world (in Washington, Beijing, Munich, Bazelote, Paris), is regularly invited to a number of festivals devoted to wind instruments : Workshop ETW, Epsival, Wind instruments in Dombes, Limoux Cuivrée Spéciale…

Having become interested in contemporary music, Fabrice Millischer has already contributed to the creation of several trombone pieces, such as a concerto by Jean Guillou for trombone and brass ensemble and other pieces that are specifically dedicated to him. These are: « Libretto » by Etienne Perruchon, « L’appel sauvage » by Alain Celo and the Concerto for trombone and orchestra “La chute de Lucifer” (The fall of Lucifer) by Patrick Burgan. He is also a founding member of the Ensemble Mesostics.

Since 2009, he is part of the young artists program « Déclic » which assures the promotion of young artists and was awarded in the same year the Silver medal of the Academy of Literature and Art.

Concerned with passing along his already substantial experience he began teaching at the Paul Dukas Conservatory in Paris in 2008 , and later, in 2009, was named professor for trombone at the Hochschule für Musik Saar – University of Music.

Fabrice Millischer is also regularly invited to give master classes in France, across Europe and abroad in such cities as Washington, Beijing, Quebec …

In 2011 he is the first trombonist to win the « Révélation soliste instrumental » (best young Talent) at the « Victoires de la Musique » (french music awards). He is, the same year, the laureate of the Foundation « Charles Cros’s Academy ».

Fabrice Millischer, « Antoine Courtois Paris » artist, plays a AC420 trombone and he is presently principal trombone of the Deutsche Radio Philarmonie Saarbrücken – Kaiserslautern, German Radio Philharmonic.

For the season 2011-2012, he will perform with the Capitole Orchestra of Toulouse, the Cannes Orchestra and the Besancon Orchestra, will give master-class in France, Germany and Japan and he will be recordind 3 new CD: « Libretto » with the Exobrass Brass Band, a CD with Organ and Piano and a third one with the baroque ensemble « Affetti Cantabili ». His project in Solist with Wind Orchestra (Casanova’s Concerto of Johan de Meij for solo-Cello + solo-Trombone Concerto at the same concert) will be playing many times in France and in Germany.

Fabrice Millischer s’est imposé comme un des plus complets et talentueux trombonistes de la jeune génération en remportant le Premier Prix du prestigieux Concours International de l’ARD Munich, distinction décernée pour la première fois depuis sa création dans cette discipline. Né en 1985 dans une famille de musiciens, Fabrice Millischer commence ses études musicales au Conservatoire de Musique de Toulouse. Il débute dès son plus jeune âge par le piano, mais c’est au violoncelle et au trombone qu’il se distingue en décrochant successivement deux premiers pris dans ces deux instruments. Il se perfectionne ensuite au CNSMD de Lyon dans les classes de Michel Becquet et Alain Manfrin pour le trombone et dans la classe de Daniel Lassalle pour la sacqueboute, tout en menant parallèlement ses études de violoncelle auprès de Philippe Muller, Roland Pidoux et Xavier Philips au CNSMD de Paris. Son désir de montrer l’évolution musicale de la sacqueboute au trombone l’amène en 2006 à fonder avec Aurélien Honoré, Jean-Philippe Navrez et Fabien Dornic le quatuor “Quartbone”. Lauréat des concours internationaux de trombone à Budapest en 2005 et de sacqueboute à Toulouse en 2006, il remporte en 2007 le Premier Prix du prestigieux Concours International de l’ARD Munich, distinction décernée pour la première fois depuis sa création dans cette discipline.

Fabrice Millischer a joué avec de prestigieux ensembles tels que « Le concert des Nations » de Jordi Savall, « Les Sacqueboutiers de Toulouse » de Jean-Pierre Canihac et Daniel Lassalle, le « German Brass »… Il s’est produit en soliste avec de nombreux orchestres tels que le Wiener Kammer Orchester, le Rundfunksinfonie Orchester de la SWR Stuttgart, l’Orchestre de l’Hermitage de Saint-Pétersbourg, l’Orchestre National d’Ukraine. Il joue en récital dans le monde entier (Washington, Pékin, Munich, Bâle, Paris,…) et participe régulièrement à des festivals dédiés aux cuivres : Workshop ETW, Epsival, Cuivres en Dombes, Limoux Cuivrée Spéciale 2010… Intéressé par la musique de notre époque, Fabrice Millischer a déjà contribué à la création de plusieurs oeuvres pour trombone, notamment le “Concerto pour trombone et ensemble de cuivres” de Jean Guillou. Plusieurs pièces lui sont d’ores et déjà dédiées : “Libretto” d’Etienne Perruchon, “L’appel sauvage” d’Alain Celo et le Concerto pour trombone et orchestre de Patrick Burgan “La chute de Lucifer”.

Depuis 2009, il fait partie du programme « Déclic » de l’AFAA qui assure la promotion des jeunes artistes. Cette même année, il a été honoré de la Médaille d’argent de l’Académie des Arts et Lettres. Attiré depuis toujours par la pédagogie, il enseigne en 2008 au sein du Conservatoire Paul Dukas à Paris, avant d’être nommé Professeur de trombone à la Hochschule für Musik Saar en 2009. Par ailleurs, il est régulièrement invité pour des master-classes en France, en Europe et bien au-delà : Washington, Pékin, Québec… En 2011, il est le premier tromboniste à être désigné « Révélation soliste instrumental » aux « Victoires de la Musique Classique ». Il est la même année désigné Filleul de la prestigieuse « Académie Charles Cros ».

Fabrice Millischer, artiste de la marque Antoine Courtois Paris, joue sur un trombone AC420 et il est actuellement Trombone-solo à la Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern. Pour la saison 2011- 2012, il se produira avec l’Orchestres National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre de Cannes et l’Orchestre de Besancon, donnera des master-classes en France, Allemagne et Japon et sortira 3 nouveaux CD: « Libretto » avec le Brass Band Exobrass, un CD avec orgue et piano et un troisième avec l’ensemble baroque « Affetti Cantabili ». Son projet en soliste avec Harmonie (Concerto de Casanova de Johan de Meij pour violoncelle-solo + concerto pour trombone-solo au même concert) sera repris plusieurs fois en concerts aussi bien en France qu’en Allemagne.

Bastien Dubosc

Natif d’Auch, Bastien Dubosc débute la musique à 8 ans auprès de Max Fouga, qui lui donnera la passion du tuba, instrument méconnu et envoûtant. Il entre au CNR de Toulouse, puis au CNSM de Lyon. Lauréat du Concours International de l’Académie Gnessin de Moscou (2009) et du Concours International de Brno (2010 ), il vient jouer à Lavaur pour remercier le Club Rotary de l’aide qu’il a reçu pour son inscription à ces concours.

Lucie Antunes

C’est à l’âge de 15 ans que Lucie Antunes débute la percussion en intégrant la classe d’Alexandre Régis au CNR de Marseille. Celui-ci lui apprend très vite le langage de la musique contemporaine. Elle obtient, quatre ans plus tard, un 1e Prix en percussion et musique de chambre à l’Unanimité, puis est acceptée au CNR de Rueil-Malmaison en Perfectionnement, dans la classe de Eve Payeur où elle obtient la même année un 1e Prix d’Excellence à l’Unanimité puis un 1e Prix de Virtuosité. Sa soif d’apprentissage la mène sur les routes des percussionnistes Juanjo Guillem, Roland Auzet, Anders Loguin ou encore Gaston Sylvestre. La rencontre avec le percussionniste Sylvio Gualda l’amène à se présenter en 2007 au Concours International de Munich où elle est dans les quatre percussionnistes sélectionnés pour l’épreuve finale.
A 21 ans, elle est lauréate de la fondation Marcel-Bleustein Blanchet pour la Vocation (2007). Elle est admise en 2008 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Jean Geoffroy et elle est également sélectionnée cette même année pour une résidence d’un an à la Cité Internationale des Arts de Paris.

Virgile Quilliot

Né en 1983 dans le Nord de la France, Virgile Quilliot a d’abord étudié les percussions au CNR de Lille, ainsi que l’écriture et le piano. Il participa en 2002 aux sessions de l’Orchestre Français des Jeunes, sous la direction d’Emmanuel Krivine. Percussionniste à l’Orchestre National de Lille pendant deux ans, il étudia au CNSMD de Lyon dans la classe de Jean Geoffroy, et obtint son DNESM avec mention très bien et félicitations.

Virgile fut membre des académies du festival de Lucerne lors des étés 2007 et 2008; il étudia également pendant un semestre à la Hochschule für Musik de Francfort.

Aujourd’hui, Virgile enseigne les percussions dans la région lyonnaise. Il participe à diverses formations de musiques de chambre, et joue  en tant que musicien supplémentaire dans plusieurs orchestres.

Galdric Subirana

Galdric Subirana débute la musique à l’âge de 4 ans dans la classe de percussions d’Olivier Sans au Conservatoire à Rayonnement Régional de Perpignan. C’est à 8 ans qu’il intègre la classe de Philippe Spiesser. Admis en cycle spécialisé deux ans plus tard, il remporte cette même année le deuxième prix du Concours National de xylophone de Lempdes. Il obtient la médaille d’or avec Mention Très Bien à l’unanimité du jury à l’âge de 14 ans , ainsi que le troisième prix du Concours International de marimba de Paris au cours duquel il a pu rencontrer de grands solistes tels que Keiko Abe, David Friedman, Momoko Kamiya, Michael Burrit…

Il participe régulièrement à des festivals de musique contemporaine comme «Aujourd’hui musique» à Perpignan, où il a eu l’occasion de jouer en soliste au concert d’ouverture en 2006. Après quatre ans passés à se perfectionner auprès de Philippe Spiesser, il est admis à 18 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Jean Geoffroy. C’est à 19 ans qu’il remporte le Concours International de vibraphone Claude Giot à Clermont-Ferrand. Il oriente actuellement son travail vers la création comtemporaine autant en solo qu’en musique de chambre.

Marion Tassou

Marion Tassou intègre la maîtrise de l’Opéra de Nantes à l’âge de neuf ans où elle fait la découverte du répertoire lyrique et c’est tout naturellement qu’elle poursuit son travail au Conservatoire National de Région de Nantes auprès de Maryvonne Jaffré. 
En 2004, elle est admise première nommée à l’unanimité du jury au CNSMD de Lyon dans la classe d’Isabelle Germain et Fabrice Boulanger. En juin 2008, elle obtient 
son prix avec la mention très bien à l’unanimité et es félicitations du jury. Parallèlement, Marion suit l’enseignement de personnalités telles que Donatienne Michel-Dansac, Cécile de Boever et Alain Garichot ainsi que de François Leroux et Udo Reineman lors de classes de maîtres.

Passionnée de l’art vocal dans sa diversité, Marion Tassou explore toutes les possibilités expressives de la voix, de la musique ancienne au répertoire contemporain, du choeur au solo. Ainsi, elle est amenée à travailler aux côtés de Marie-Claude Vallin, Kenneth Weiss, Bernard Têtu, les ensembles Calliope, le Choeur Britten, Musica Nova…

En 2007, elle tient le rôle de Suzanne dans ”Le Secret de Suzanne” de Wolf Ferrari mis en scène par Ruth Orthmann au CNSMD de Lyon et de Vénus dans ”Le Carnaval et la Folie” d’André Cardinal Destouches dirigé par Hervé Niquet et mis en scène par Jacques Osinsky au Festival d’Ambronay. 
En 2008, elle interprète le ”Pierrot Lunaire” de Schönberg à La Chartreuse d’Avignon et Marienka dans ”La Fiancée vendue” de Smetana dirigé par Pascal Verrot. 
En 2009, elle chante les Folk songs de Berio avec l’Orchestre XX21 dirigé par Fabrice Pierre à Barcelone. La même année, elle tient le rôle de Pamina dans ”Die Zauberflöte” de Mozart au festival de Saint-Céré sous la direction de Joël Suhubiette et dans la mise en scène d’Eric Pérez. Elle tient ce même rôle en mars 2010 à l’Opéra de Massy. 
En 2010, elle est Pauline dans ”La Vie Parisienne” d’Offenbach dirigé par Jérôme Pillement à Montpellier. Elle tient également la partie de soprano solo dans le Gloria de Poulenc et celui de Vivaldi avec l’Orchestre de l’Opéra d’Avignon également dirigé par Jérôme Pillement. 
En 2011, elle sera Blanche de La Force dans ”Le Dialogue des Carmélites” de Francis Poulenc avec l’Atelier Lyrique des Pays de Savoie dirigé par Annie Tasset. Elle chantera également à l’Opéra de Limoges dans un récital de Lieder de Schubert mis en chorégraphie par Pedro Pauwels

Amaryllis Billet

Amaryllis Billet débute ses études de violon au C.N.R. de Clermont- Ferrand dans la classe d’H. Friberg où elle obtient son D.E.M. En 2001, elle entre au C.N.R. de Strasbourg où elle se perfectionne auprès de P. Lindecker. Durant ces études dans cette ville, elle s’initie au violon et à l’interprétation baroque sous la direction de S. Pfister et M. Gester. En 2003, elle obtient son 1er accessit (diplôme de perfectionnement) à l’unanimité et son prix de musique de chambre. En 2004, elle obtient son diplôme d’Etat de violon. En 2007, elle obtient son Prix (DNEPS mention TB), au CNSMD de Lyon dans la classe d’A.Roussin et L.Ketels.

Elle participe à des séminaires de musiques improvisées (B. Chevillon, V. Courtois, J. Noetinger, B.Lubat, J.Didonato…),  à des master- class avec des membres de l’Ensemble Intercontemporain (H-  S. Kang, J. Mac Manama…) et le quatuor Danel, ainsi qu’avec H.Lachenmann. Elle prend part aux classes d’improvisation contemporaine avec les danseurs du CNSMD.

Anne-Cécile Brielles

Anne-Cécile Brielles étudie d’abord le violon au Conservatoire du Mans, puis au CNR de Boulogne-Billancourt. Elle pratique parallèlement le piano et étudie aussi l’écriture, l’analyse et la culture musicale.

En 2001 elle entre dans la classe de Marianne Piketty et Dominique Lonca au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon. Elle y obtient quatre ans plus tard son diplôme avec mention très bien à l’unanimité puis étudie avec Rainer Schmidt à l’Escuela Superior de Musica Reina Sofia de Madrid. De retour à Lyon, elle poursuit ses études en cycle de perfectionnement.

Au CNSMD de Lyon, elle fonde en 2004 avec Nathalie Cornevin le Duo Bergamasque, formation originale mêlant un violon avec une harpe. Le Duo, qui étudie actuellement dans la classe de Fabrice Pierre en cycle spécialisé de musique de chambre, obtient les Premiers Prix à l’unanimité au Concours internationaux de musique de chambre avec harpe d’Arles en 2006 et de Madrid en 2008. Parallèlement, elle fonde en 2009 le quatuor Hapax, qui étudie actuellement au CRR de Paris dans la classe du quatuor Ysaÿe et à ProQuartet.

Par ailleurs, Anne-Cécile tient à promouvoir la création contemporaine, tant en musique de chambre qu’au sein de l’ensemble Mesostics.

Soucieuse de partager sa passion, Anne-Cécile Brielles est titulaire du certificat d’aptitude de professeur de violon et enseigne depuis 2009 au CRR d’Avignon.

Elle s’est produite en soliste avec l’orchestre de l’Escuela Reina Sofia sous la direction d’Antoni Ros-Marba à l’Auditorio Nacional de Madrid et à l’Auditorio de Ciudad Real. En 2008 elle a également interprété le concerto de Schumann avec l’orchestre du CNSMD de Lyon sous la direction de Peter Csaba.

Elle est soutenue par les CIM de Val d’Isère et par l’Adami.

Laurent Pellegrino

Né en 1986, Laurent Pellegrino est accepté en 2003 au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris dans la classe de Larissa Kolos avec laquelle il étudie pendant quatre ans. Tout au long de sa scolarité, il participa à différentes formations en musique de chambre telle qu’en sonate, trio avec piano, quatuor à cordes, quintette avec deux altos ou deux violoncelles ou septuor avec harpe. En 2007, Laurent Pellegrino est admis au Conservatoire National de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Marianne Picketty, Dominique Lonca et Nathalie Geoffray-Canavesio. Il a été invité la même année à se produire en récital dans le cadre du stage « Musicora » à Rouffach, ainsi qu’avec le Trio Steuermann en salle Molière à Lyon durant les « Journées de la musique de chambre ».
Il a bénéficié des conseils d’Olivier Charlier, Petru Monteanu, Stéphane Piquard, Marc Danel et du Quatuor Ysaÿe. Son ouverture d’esprit et sa curiosité pour le répertoire classique et la musique contemporaine l’amène à se produire régulièrement avec l’Orchestre National de Caen et l’Ensemble Multilatéral.

Soo-Min Lee (born in Seoul, South Korea in 1980) has been studying in Cologne under Prof. Rainer Moog since 2003. Before coming to Germany she completed her bachelor’s degree at the National University of Seoul. In 2006 she graduated with distinction.

Soo-Min Lee

Soo-Min Lee took part in the Prussia Cove Open Chamber Music event under Steven Isserlis’ artistic direction. She was involved in music festivals such as the Verbier Music Festival, the Music Seminar in Prussia Cove and the Miyasaki Music Festival where she attended the master classes of Nobuko Imai, Paul Neubauer, Wolfram Christ and Thomas Rieble.

A member of the 2008/09 International Ensemble Modern Academy in Frankfurt, she also gathered orchestra experience with the Gürzenich Orchestra (2007/2008) and the Essen Philharmonic Orchestra (2006/2007).

Yann Dubost

Musicien éclectique, Yann Dubost étonne par sa sensibilité et sa sonorité et s’impose comme un des contrebassistes les plus incontournables. Né en 1983, il commence le violon à 5 ans puis la contrebasse à 12 ans. Formé au conservatoire de Grenoble (avec P. Guingouain) et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon (avec B. Cazauran), il obtient les 1er prix des concours internationaux de Wattrelos (1999, France), Haverhill (2004, UK) et de l’International Society of Bassist (2005, USA). Il est également lauréat du Premio Valentino Bucchi (2008, Rome), de la Swiss Global Artistic Foundation (2008), de la Fondation Cziffra (2007) et du programme Déclic de CulturesFrance. Il participe à trois reprises à l’académie d’été de musique de chambre de Seiji Ozawa en Suisse. A 19 ans, il intègre l’Orchestre de Paris où il joue pendant neuf saisons sous la direction de C. Eschenbach, P. Järvi, P. Boulez, V. Gergiev, B. Haitink, E.P. Salonen… Invité en 2006 comme contrebasse solo par le London Symphony Orchestra, il est nommé en novembre 2011 contrebasse solo de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, dirigé par M.W. Chung.

Yann Dubost réserve une place privilégiée à la musique de chambre et se produit aux côtés de Bertrand Chamayou, Adam Laloum, Frank Braley, Renaud Capuçon, Augustin Dumay, Olivier Charlier, Svetlin Roussev, Victor Julien-Laferrière, Yan Levionnois, Roland et Raphaël Pidoux, Jérôme Pernoo, Christophe Coin, Philippe Bernold, Philippe Berrod, le quintette Moraguès, l’ensemble Initium, les quatuors Ardeo, Debussy, Diotima, Modigliani, Psophos, Thymos, Voce… Ses concerts l’ont ainsi conduit à Paris (Pleyel, Châtelet, Radio France, Musée d’Orsay, Opéra Comique), Lyon (salle Molière), Toulouse (Capitole), Aix (Grand Théâtre de Provence), Luxembourg (Philharmonie), Genève (Victoria Hall), mais aussi dans toute l’Europe, en Inde, aux USA, au Japon… Il est associé depuis de nombreuses années au festival de pâques de Deauville. Il est aussi régulièrement l’invité des festivals de Cordes-sur-ciel, des Arcs, Les Musiques à Marseille, du festival Cziffra, de la Folle Journée de Nantes, du festival international de Besançon, du festival de l’Epau, du Printemps des Arts de Monte-Carlo, de Capalest (Slovaquie), du ModFest (USA), des festivals de Schleswig-Holstein et Ultraschall (Berlin)…

Il a fondé en 2008 avec Yorrick Troman (violon) et Daniel Troman (accordéon) le trio Les Tromano et en 2009 avec Marion Tassou (soprano) et Yannaël Quenel (piano) le trio Morpheus, avec lesquels il aborde avec bonheur un répertoire plus éclectique. Il participe régulièrement aux concerts du Sirba Octet (musique yiddish). Soliste de l’ensemble Itinéraire et passionné de musique contemporaine, il a donné de nombreuses créations et travaillé avec des compositeurs comme György Kurtag, Henri Dutilleux, Michaël Levinas, Franck Bedrossian, Marc-André Dalbavie. De ses rencontres avec Ondrej Adamek, Yves Chauris, Carlos Roque-Alsina, Benjamin Taylor, Richard Wilson sont nées plusieurs pièces pour contrebasse venant enrichir le répertoire solo de l’instrument. En sonate, on peut l’entendre régulièrement avec Yannaël Quenel, Yann Ollivo, ou encore Vincent Balse. Invité à donner en juin 2007 le concert d’ouverture de la convention de l’International Society of Bassists à Oklahoma City, il a effectué en juin 2009 avec Vincent Balse une nouvelle tournée aux USA (New-York, Penn State University et Baltimore).

Sa discographie comprend des pièces pour contrebasse solo de Richard Wilson (Albany records), Teresa Procaccini (Edipan) et également Lucien Durosoir avec le quatuor Diotima (Alpha), Georges Onslow avec l’ensemble Initium (Timpani), Gabriel Fauré avec Karine Deshayes et l’ensemble Contraste (Zig-Zag Territoires) et Félicien David en quintette avec Christophe Coin (Laborie).

Yann Dubost enseigne au conservatoire de Bourg-la-Reine/Sceaux, et au Pôle d’Enseignement Supérieur Bretagne – Pays de la Loire, à Rennes.

Agnès Clément

Harpist and fagottist, Agnès Clément has been studying at both Clermont-Ferrand and Boulogne-Billancourt Conservatoires (in France), at the Koninglijk Conservatorium of Brussels with Jana Bouskova and at the Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon in Fabrice Pierre’s class.

Born in 1990 and prize-winner of famous competitions, Agnès Clément is one of the most outstanding young figure of the harp world. 
« She’s just 21 but a mature musician with full mastery of her harp. In addition, she commands a rare sensitivity for her chosen repertoire.» Herald Time 2011/11

She is already the winner of numerous national and international prizes:

– First Prize of the eighth USA International Harp Competition in Bloomington in 2010
«In its eighth year, the competition is the highest level it’s ever been», said Susanna McDonald, the competition founder
- Second Prize of the International Harp Competition Valentino Bucchi («L’Arpa nel 20 e 21° Seccolo») in Rome in 2009,
- Third «Grand Prix» of the International Harp Competition Lily Laskine in Paris in 2008,
- Raynaud-Zurfluh Prize and a French scholarship from «Royaume de la Musique» in 2007,
- Second Prize of the Young Bassoonist Competition  in Aulnay-sous-Bois (France) in 2001.

Those different awards earn her to be often invited to play as a soloist through the world (Swiss, Canada, France, USA, Belgium) and she performed notably Concertos by Zabel, Haendel, Boieldieu, Glière, Mozart, Parish-Alvars, Debussy with orchestras as « L’Orchestre de la Garde Républicaine », the Hunan Symphonic Orchestra, « l’Orchestre d’Auvergne », the « Jacobs School’s Summer Festival Orchestra », « l’Ensemble Orchestral de Romainville », and the Wuhan Philharmonic Orchestra.

With the aim to play her both instruments in the same concert, she played in Basel in 2011 a piece written for her by Olivier Massot. The piece , « Un’Altra Furtiva… », is for harp, fagott and film, seeable on internet (youtube->Agnes Clement; or here)
 » Clément is even a double talent; she plays not only extraordinary well the harp, but in the same way splendidly the bassoon.  » Badische Zeitung 04/2011

Agnès Clément has just recorded her first CD in soloist with the label Egan Record, named « The Bal » which will be released very soon. 
She plays a Lyon & Healy harp given with the First Prize in the USA International Harp Competition.

Pierre Cussac

ccordéoniste, bandonéoniste, improvisateur, Pierre CUSSAC est au contact de plusieurs univers sonores. Ayant commencé la pratique musicale auprès de Patrice SOULIE à Aurillac, ses rencontres musicales vont du tango aux musiques improvisées et expérimentales.

Prix de perfectionnement avec les félicitations du jury (en Accordéon) dans la classe de Philippe BOURLOIS au CRR de Saint-Etienne, il réussit son Bac Scientifique (mention TB), et se voit admis à l’âge de 17 ans au Conservatoire Supérieur de Musique et Danse (CNSMDP) de Paris (1er nommé) dans la classe de Max BONNAY (Accordéon). Il suit parallèlement un cursus Musique et Musicologie à la Sorbonne. On a pu le distinguer lors du concours général des lycées où il a obtenu un 3ème prix.

Impliqué dans le développement du répertoire contemporain, il travaille avec les compositeurs d’aujourd’hui et participe à des créations musicales en solo ou en musique de chambre (C.Trapani, L.Durupt, N. Sakata, D. Figols). Il collabore avec des compagnies de théâtre lyrique (ARCAL, JUSTINIANA), des ensembles de musique contemporaine (ALEPH, MESOSTICS), et joue au sein de divers festivals et institutions (MUSICA Strasbourg, le Festival d’Ile de France, Festival Mauricio KAGEL, Festival Aujourd’hui à demain, Le Louvre, IRCAM).

Harpiste et bassoniste, Agnès Clément a étudié au sein des Conservatoires de Clermont-Ferrand et de Boulogne-Billancourt, au Koninglijk Conservatorium de Bruxelles avec Jana Bouskova ainsi qu’au Conservatoire Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Fabrice Pierre.

Née en 1990 et lauréate de grands concours internationaux, Agnès Clément est l’une des plus remarquables jeunes figures de la harpe. « Elle a seulement 21 ans mais elle est déjà une musicienne mature possédant une maîtrise complète de sa harpe. Elle possède de plus une rare sensibilité pour le choix de son programme » Herald Time 11/2011

Elle a obtenu de nombreux prix, dont :

–  le Premier Prix du Concours International de Harpe des Etats-Unis à Bloomington en 2010, 
« Dans cette huitième édition, le concours a atteint le plus haut niveau qu’il n’ait jamais eu. » Suzann McDonald dans Herald Time 07/2010
-  le Prix Tissier Grand-Pierre offert par l’Institut de France en 2010,
-  le Deuxième Prix du Concours International Valentino Bucchi : « L’Arpa nel 20-21° seccolo » à Rome en 2009,
-  le Troisième Grand Prix du Concours International Lily Laskine à Paris en 2008,
-  le Prix Raynaud Zurfluh du Royaume de la Musique à Paris en 2005,
-  le Deuxième Prix au Concours National des Jeunes Bassonistes à Aulnay-sous-Bois en 2001.

Suite à ces différentes distinctions, Agnès Clément s’est produite en récital et en soliste à travers le monde (Italie, Suisse, Canada, USA, France) et a interprété notamment les Concertos de Zabel, Haendel, Boieldieu, Glière, Mozart, Parish-Alvars, Debussy avec des orchestres tels que L’Orchestre de la Garde Républicaine, L’orchestre Symphonique du Hunan et l’Orchestre Philharmonique de Wuhan (Chine), l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre du Festival d’été d’Indianapolis (USA), l’Ensemble Orchestral de Romainville ect…

Ayant à cœur de réunir ses deux instruments dans un même concert, elle a créé en 2011 à Bâle une pièce d’Olivier Massot : « Un’Altra Furtiva… » pour harpe, basson et film spécialement écrite pour elle, et visible sur internet. (youtube →Agnès Clément)
« Clément est même un talent double ; elle joue non seulement extraordinairement bien de la harpe, mais de la même manière fantastiquement du basson. » Badische Zeitung 04/2011

Agnès Clément vient d’enregistrer son premier CD en soliste avec le label Egan Records, nommé « Le Bal » qui sortira prochainement. 
Elle joue la harpe Lyon & Healy qui lui a été donnée en tant que Premier Prix du Concours International de Harpe des USA (Bloomington).

Jean Geoffroy

After studying at the Conservatoire National Superieur de Musique de Paris where he won first prize in percussion, Jean Geoffroy has, in the world of percussion, to invent a personal path that led him to create and play many works.

Jean Geoffroy’s dedicatee and first performer and often very numerous works for solo percussion including parts of I. Malec, Y. Taira, JL Campana, F. Durieux, E. Tanguy, P. Leroux, L. Naon, F. Paris, Y. Maresz, D. Tosi, P. Hurel, B. Giner, B. Mantovani, B. Dubedout, C. Lenners, L. Martin, M. Reverdy, M. Matalon, JS Baboni, S. Giraud, I. Urrutia, P. Jodlowski, Yi Xu, M. Lupone, F. Narboni, T. De Mey … He also created works of young composers such as J. Dassié, J. Choi, Mei Fang, J. Koskinen, ….

Invited regularly as a soloist in all the most prestigious festivals in Europe, he has participated in the Netherlands to a series of concerts with Keiko Abe. Jean Geoffroy regularly gives recitals and master classes in all major European cities and the world: South America (Argentina, Chile, Mexico, Colombia), Asia (Korea, Japan, China, Taiwan), North America Canada and USA.

Timpanist of the Ensemble Orchestral de Paris from 1985 to 2000, soloist of the contemporary music ensemble Court-Circuit, he was winner of the Menuhin Foundation « Presence of Music ». Tireless performer when it comes to support a new work, Geoffrey Jean has participated as soloist in nearly thirty five discs including discs devoted to Bach and composed the complete suites, partitas and sonatas written for solo instrument, « Attacca » hailed by music critics when it was published and « Monodrama » published in 2006.

In 2004, he created the piece by Thierry de Mey’s « Light Music » for « solo leader » and an interactive festival Music Scene in Lyon. This collaboration with Christophe Lebreton Grame and opens up new perspectives and allows him to explore other areas and other directions in his career as a soloist.

Passionate about teaching, author of several educational books including a book on the teaching of percussion in the Collection « Viewpoint », he is editor of « 10 years with the Percussion … », published by the Cité de la Musique. Director of collections at Editions Lemoine, he created in 2005 « Regards », new collection published by Editions Alfonce.

Professor of percussion at the Conservatoire National Superieur de Musique de Lyon since 1999, Jean Geoffroy taught from 1993 to 1998 at the Conservatoire National Superieur de Musique in Paris with J. Delecluse and from 1998 to 2007 at the conservatory in Geneva percussion department headed by Yves Brustaux.

Also in recent years, Jean Geoffroy has an activity conductor who led him to directing various ensembles in France and South America in particular with the instrumental ensemble of the National University of Bogota, with whom he has performed works by P. Boulez / K. Stochausen / H. Vasquez … but also worked with all Namascae around the works of Eric Gaudibert.

Guest conductor of all Mésostics with whom he plays regularly and has recorded a CD dedicated to Martin Matalon and a DVD / Philippe Hurel.

Artistic Director of the Centre International de Percussion de Genève « EKLEKTO » and professor of teaching at the Conservatoire National Superieur de Paris, he was President of the International Competition of Clermont Ferrand Vibraphone « Claude Giot, » president of the international competition of the 2009 Geneva percussion, and also regularly invited as a jury in many international competitions. There is also a member of the editorial board of IRCAM.

Après des études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient un Premier Prix en Percussion, Jean Geoffroy a su, dans le monde de la percussion, s’inventer un chemin personnel qui l’a conduit à susciter et à jouer de nombreuses oeuvres.

Jean Geoffroy est ainsi dédicataire et souvent premier interprète de très nombreuses oeuvres pour percussion solo parmi lesquelles des pièces de I. Malec, Y. Taïra, J.L Campana, F. Durieux, E. Tanguy, P. Leroux, L. Naon, F. Paris, Y. Maresz, D. Tosi, P. Hurel, B. Giner, B. Mantovani, B. Dubedout, C. Lenners, L. Martin, M. Reverdy, M. Matalon, J.S. Baboni, S. Giraud, I. Urrutia, P. Jodlowski, Xu Yi, M. Lupone, F. Narboni , T. De Mey … Il a aussi créé des pièces de jeunes compositeurs tel que : J. Dassié, J. Choï, Mei Fang, J. Koskinen,….

Invité régulièrement en tant que soliste dans tous les plus prestigieux festivals d’Europe, il a notamment pris part aux Pays-Bas à une série de concerts avec Keiko Abé. Jean Geoffroy donne régulièrement des récitals et des master-classes dans toutes les grandes villes européennes et dans le monde : Amérique du Sud (Argentine, Chili, Mexique, Colombie), Asie (Corée, Japon, Chine, Taïwan), Amérique du nord Canada et USA.

Timbalier solo de l’Ensemble Orchestral de Paris de 1985 à 2000, soliste de l’ensemble de musique contemporaine Court-Circuit, il a été Lauréat de la Fondation Ménuhin « Présence de la Musique ». Infatigable interprète quand il s’agit de faire vivre une oeuvre nouvelle, Jean Geoffroy a participé en tant que soliste à près d’une trentaine de disques parmi lesquels 5 disques consacrés à Jean-Sébastien Bach et regroupant l’intégrale des suites, partitas et sonates écrites pour instrument seul, « Attacca » salué par la critique musicale lors de sa parution et « Monodrame » paru en 2006.

En 2004, il crée la pièce de Thierry de Mey « Light Music » pour « chef solo » et dispositif interactif au festival Musique en Scène de Lyon. Cette collaboration avec le Grame et Christophe Lebreton lui ouvre de nouvelles perspectives et lui permet d’envisager d’autres espaces et d’autres directions dans son parcours de soliste.

Passionné par la pédagogie, auteur de plusieurs ouvrages didactiques dont un livre sur l’enseignement de la percussion dans la Collection « Point de Vue », il est rédacteur de « 10 ans avec la Percussion… », édité par la Cité de la Musique. Directeur de collections aux Editions Lemoine, il crée en 2005 « Regards », nouvelle collection publiée aux Editions Alfonce.

Professeur de percussion au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon depuis 1999, Jean Geoffroy a enseigné de 1993 à 1998 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec J. Delécluse et de 1998 à 2007 au conservatoire supérieur de Genève au sein de département de percussion dirigé par Yves Brustaux.

Par ailleurs depuis quelques années, Jean Geoffroy a une activité de chef d’orchestre qui le conduit à diriger différents ensembles en France et Amérique du sud notamment avec l’ensemble instrumental de l’Université Nationale de Bogota avec lequel il a interprété des œuvres de P. Boulez / K. Stochausen / H. Vasquez… mais aussi a travaillé avec l’ensemble Namascae autour des oeuvres de Eric Gaudibert.

Chef invité de l’ensemble Mésostics avec lequel il joue régulièrement et a enregistré un CD dédié à Martin Matalon ainsi qu’un DVD / Philippe Hurel.

Directeur Artistique du Centre International de Percussion de Genève  » EKLEKTO  » et professeur de didactique au Conservatoire National Supérieur de Paris, il est Président du Concours International de Vibraphone de Clermont Ferrand « Claude Giot », président du concours international de percussion de Genève 2009, et par ailleurs régulièrement invité en tant que jury dans de nombreux concours internationaux. Il est par ailleurs membre du comité de lecture de l’Ircam.

Renaud Déjardin

Violoncelliste lauréat de nombreux concours internationaux (dont le concours Bach en 1998 et le concours Rostropovitch en 2005),Renaud Déjardin consacre néanmoins très tôt son temps à la pratique de la musique de chambre et de l’orchestre ainsi qu’aux disciplines théoriques. Passionné par la musique symphonique, il participe dès l’âge de 13 ans aux tournées de l’Orchestre Français des Jeunes ainsi que celles de l’Orchestre des Jeunes de l’Union Européenne, ce qui lui permet de travailler avec des maîtres tels que Marek Janowski, Bernard Haitink, Colin Davis et Carlo Maria Giulini. Il étudie successivement au Conservatoire de Strasbourg (sa ville natale), au Conservatoire de Paris, puis à l’université de Stony Brook aux Etats-Unis où il étudie également le piano et la composition. Pour le violoncelle, ses professeurs ont été : Mihály Temesvári, Jean Deplace, Philippe Muller et Timothy Eddy.
De retour en France, il étudie l’orchestration (1er Prix à l’unanimité) et l’Analyse (1er Prix avec les félicitations du jury) avant d’être reçu en 2003 dans la classe de direction de Zsolt Nagy au Conservatoire de Paris, sans jamais avoir dirigé auparavant.
Avec son professeur où dans le cadre de master-class données par Peter Eötvös, Arie van Beek, John Carewe, János Fürst_ou encore Zoltán Pesko, il a l’occasion de diriger en concert : l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre National d’Ile-de-France, l’Orchestre de chambre d’Auvergne, le Philharmonique d’Ostrava (République Tchèque),  le Savarian Symphony Orchestra (Hongrie). Il obtient son 1er Prix premier nommé du Conservatoire en juin 2007.

Ses premiers engagements en tant que chef, en 2004, sont consacrés à l’enregistrement de musiques de film, notamment avec l’association Ellipse. En 2006, il dirige l’Ensemble Court-Circuit dans le cadre du festival Agora de l’Ircam, puis il travaille comme chef assistant de Jean-Claude Casadesus lors de la tournée d’été de l’Orchestre Français des Jeunes. 
Toujours en 2006, il prépare l’Orchestre des Jeunes d’Espagne (Jonde) pour un programme de musique contemporaine, avant de co-diriger la production Swan lake de Matthew Bourne au théâtre Mogador à Paris. En janvier 2007, il enregistre des pièces de Berio pour saxophone et ensemble de cordes avec Vincent David (label Aeon). En mars 2007, il dirige l’Orchestre de chambre d’Auvergne dans un programme avec chœur d’enfants.

En 2008, il dirigera à nouveau l’Orchestre de chambre d’Auvergne puis en Israel trois concerts avec les « Israel Contemporary Players ». Renaud Déjardin a été élu Révélation de l’Adami en 2000, puis Révélation Classique par le magazine Classica en 2002. Depuis 2002, il est également lauréat de la Fondation Groupe Banque Populaire.

 

Laisser un commentaire